NOTE DE LECTURE
DE Jacques Raimond

« GRANDE ÉCOUTE – AVENTURE CHAUDES DE LA GUERRE FROIDE 2 »

D’André Dulou

CHEZ EDILIVRE – 300 PAGES.

L’auteur : André Dulou, auteur de deux autres romans : Campagne interdite (2015) et Défis blindés – aventures chaudes de la guerre froide 1 (2016) – chez le même éditeur.

L’auteur situe la première scène dans le temps « Quelques années avant 1970 ».

Nous sommes dans l’armée française, on craint cet adversaire composé des forces du Pacte de Varsovie, et on ressent le besoin de savoir comment ces forces se comportent, lors d’attaques possibles contre l’Occident. Le roman débute par l’aventure d’une mouche. Il faut dire que le héros ne vit pas comme tout le monde. Il travaille en souterrain, et nous livre quelques aspects de cette existence singulière. Il est appelé par l’état-major pour une mission que l’on devine particulière.

Et elle va l’être à bien des caractéristiques.

Enlevé du cœur d’une manœuvre à laquelle il n’aurait pas dû participer, il se retrouve dans un endroit inconnu, par un temps exécrable, et la mission qu’on lui assigne, avec une équipe qu’il ne connaît pas, un chef qui semble étrangement instruit, et des moyens qui, s’ils ne sont pas encore vétustes, n’en sont pas moins suspects d’obsolescence. Les dispositions prises sont à la fois modernes et anciennes, légales et irrégulières. Nous sommes avec les héros dans une opération que l’on qualifie aujourd’hui de « spéciale ».

Mais rien ne va se dérouler comme prévu.

Au lieu où la mission s’accomplit, nos héros ont à se cacher, dans des conditions épouvantables, et une fois la mission terminée, une série d’épreuves les attend, jusqu’à un piège à loup qui blesse sérieusement l’un d’eux, à tel point que l’exfiltration devient une évacuation sanitaire. Une partie du « commando » est obligée de prendre un autre moyen pour revenir au pays. Ce sera à bord d’un sous-marin.

Mais ce n’est pas tout : l’auteur nous livre avec un réalisme frappant les différentes suites de cette mission, qui deviennent également des aventures, au sens propre du terme. Le rejet de ceux qui ne connaissent pas ce genre de mission, comme ce qui survient après 1987, et le projet de création des forces spéciales, pour mener des opérations du même adjectif. Dans ses romans, André Dulou livre des épilogues avec une « chute » toujours agréable à découvrir. Pour celui-ci, ce sera « Relève » : c’est à la jeune génération de prendre cette relève, et on sent bien l’esprit d’ouverture qu’André Dulou veut faire passer dans cet épilogue.

Au total, un roman facile à lire. Ecrit par un ancien militaire, le style est enlevé, on y trouve les ingrédients qui permettent de se situer, quelque part, au milieu de l’action. Les descriptions sont percutantes, et le style « enlevé » donne au roman toute la saveur d’une aventure vraiment « chaude ». Agréable, sans longueur, le roman est à conseiller à tous ceux qui veulent une détente et qui cherchent le dépaysement dans le récit d’une mission singulièrement « spéciale ».

Une vraie mission « Esprit Surcouf ».

Le livre peut être commandé sur le site :  https://www.decitre.fr/livres/grande-ecoute-9782414138135.html au prix de 22 euros

Publicités